儿童看中国 Les enfants et la Chine

Deux petits Français sur la Route de la Soie (5)

作者 1 六月 2018 无评论

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu ?

Eh ben voilà ça y est : cette semaine on a fait notre première rentrée à l’école chinoise. Enfin, c’est pas exactement la première fois vu qu’à Pékin déjà Maman nous avait tous mis à la maternelle chinoise pour nos 2 premières années.

Sauf que l’école chinoise à Zhangye, c’est pas du tout, mais alors PAS DU TOUT comme l’école chinoise à Pékin. Ici laisse tomber, d’abord ils parlent même pas mandarin (enfin en classe si, mais pas entre eux pendant les pauses) ! Maman a dit ça doit être un dialecte du Gansu et en Chine figurez-vous qu’il y a au moins 100 dialectes différents, mais moi je comprends pas pourquoi j’ai dû apprendre le chinois pendant 8 ans si c’est pour rencontrer des Chinois qui parlent pas chinois !

En tout cas j’avais vraiment les chocottes de faire la rentrée à Zhangye, Félicie aussi, et Maman a vu qu’on avait peur mais elle disait vous allez voir c’est une super expérience et vous allez vous habituer. Mais bon je crois qu’elle avait quand même eu un peu pitié de nous, surtout qu’on a tout de suite fait nos têtes de petits malheureux.

Quand on est arrivé le premier matin le Directeur m’a regardé et il a dit bon toi tu sais faire quoi ? et il m’a fait écrire des caractères chinois sur un cahier.

Le problème c’est que je savais déjà presque plus écrire mon prénom en chinois, vu qu’à cause des grandes vacances en France j’ai tout oublié. Le Directeur a fait une drôle de tête mais il a dit bon, le petit on va le mettre en « san nian ban ». Félicie elle a trop de chance, ils ne lui ont même pas fait passer un test, et hop ils l’ont mise direct en « wu nian ban » ; Maman a dit normal, c’est parce qu’elle a la tête de l’emploi, mais moi je sais bien que Félicie aussi elle a tout oublié pendant les vacances.

Après, le Monsieur qui travaille avec Maman est arrivé dans le bureau du Directeur avec plein de livres qu’il est allé acheter, et Maman a fait semblant de se fâcher parce qu’il ne voulait pas que Maman le rembourse, et il disait allez allez c’est mon cadeau pour les enfants. Il est vraiment gentil parce qu’il essaye toujours de nous faire plaisir, mais c’est dommage parce que s’il m’avait demandé mon avis je lui aurais dit que moi je préfère des lego comme cadeau, pas des livres de maths en chinois.

Et puis Mme GUAN la sous-Directrice nous a emmenés dans nos classes, d’abord Félicie chez Professeur CAO, et ensuite moi chez Professeur WANG, et alors là j’en croyais pas mes yeux, il y avait au moins 50 enfants dans la classe et ils étaient tous habillés pareil. Maman m’a dit à l’oreille allez va t’inquiète pas dans 2 jours vous aussi vous aurez des uniformes tout neufs et vous vous fondrez dans le paysage, mais moi j’avais pas du tout envie de fondre dans un uniforme aussi moche.

En tout cas dès qu’ils m’ont vu tous les enfants ont fait OOOOOOH ! et ils avaient l’air vachement étonnés et moi j’ai juste failli me faire pipi dessus tellement j’avais peur. Mme GUAN a dit bon les enfants je vous présente Antun qui est Français et devinez quoi, il va être dans votre classe. Alors là les enfants ont tous hurlé comme si Griezmann venait de marquer un but, et ils m’ont applaudi. Moi j’aime pas du tout que tout le monde me regarde, et en plus je m’appelle pas Antun.

Le soir Félicie a rapporté plein de cadeaux que ses nouvelles copines lui ont offerts, et du coup elle, elle était plutôt contente de la nouvelle école.

Le lendemain on a reçu notre uniforme, et Félicie était encore plus contente mais moi je trouvais toujours qu’il était super moche, et trop grand en plus, et tout le monde va se moquer de moi c’est sûr.

En classe c’est vraiment pas facile, alors quand je comprends vraiment rien comme en cours de chinois, le professeur me laisse dessiner dans mon coin ou lire mes Tintin et ça c’est quand même sympa parce qu’à l’école française laisse tomber, on n’aurait pas le droit de faire ça. Heureusement on a vite compris avec Félicie qu’on pouvait être super fort en anglais, Maman a dit c’est une sorte de théorie de la relativité et qu’il fallait pas exagérer non plus. En sport par contre on n’a même pas joué au ballon ni fait la course : à la place on a passé tout notre temps à transporter des briques d’un coin de l’école vers l’autre coin, et je sais pas ce que c’est comme sport mais je crois pas que ce soit aux Jeux olympiques.

Et comme si ça suffisait pas tout ça, Maman a décidé que pendant la pause de midi, on ne pouvait pas rentrer à la maison vu qu’on n’a pas d’Ayi et que Maman a autre chose à faire : du coup elle nous a inscrits chez une dame en face de l’école qui fait cantine pour tous les enfants sans grands-parents comme nous. On se retrouve là tous les midis, avec au moins 30 enfants, et on mange dans des écuelles. Maman a dit bon ok ça fait un peu secours populaire mais c’est bien pratique alors on va pas se plaindre non plus.

Ouais, ben moi j’me demande bien ce qu’on a fait au Bon Dieu pour mériter ça quand même…

(A suivre)

Par Marion Lespine (inspirée par Antoine 8 ans et Félicie 10 ans)

Lien :
Deux petits Français sur la Route de la Soie (4)
Deux petits Français sur la Route de la Soie (3)
Deux petits Français sur la Route de la Soie (2)
Deux petits Français sur la Route de la Soie (1)

×用微信扫描并分享

发表评论