Cet article est disponible en chinois traduit par 这篇文章也有中文版本, 法译中CFei YANG

Bonjour. Je m’appelle Daniel Topow, né à Bienne (ville bilingue français-suisse allemand ; Swatch et d’autres horlogers suisses, connus ou moins connus, y ont leur siège) en mai 1953. Marié pour la seconde fois avec ma femme chinoise, je suis l’heureux père de 2 enfants adultes.

Actif dans le design et la décoration d’intérieur depuis plus de 20 ans, j’ai une agence en Suisse représentant principalement des marques belges, italiennes et françaises de tissus, et revêtements muraux. Accessoirement j’ai aussi réalisé, en collaboration, des projets tant en Suisse qu’en Chine.

Ma vie en Chine

Depuis 2003, je suis venu régulièrement en Chine, d’abord pour le plaisir, puis pour introduire des tissus sur ce marché.

A Macau, j’ai animé des ateliers de design à l’Université Saint-Joseph, en tant que professeur invité (par un ami designer qui avait la responsabilité de la faculté de Design).

Je me suis installé en Chine à 70% de mon temps, depuis novembre 2011 à Beijing, à la demande d’un ami qui est un grand distributeur de produits « life style » importés. J’y ai créé, avec une amie designer, une collection de tissus, que nous avons fait produire en Europe. Par la suite, j’ai formé les équipes de ventes de ce distributeur (500 franchisés dans tout le pays) et coaché individuellement bien des membres de ces franchisés. Animant également de grands événements de présentation dans les Easy Home par exemple, en faisant la promotion des produits de cette maison.

Cela m’a permis de voyager à travers la Chine et de prendre plaisir à être sur une scène devant des milliers de personnes. Un vrai challenge au début, et de belles rencontres par la suite.
En mai 2016, un ami m’a demandé d’ouvrir pour lui une société au Vietnam, ou je suis resté jusqu’en août 2017, avant de venir à Shanghai. Depuis, je m’occupe essentiellement de mes activités en Suisse en m’y rendant de temps en temps et à distance depuis la Chine.

Nos amis Chinois et la Suisse
Je n’ai pas beaucoup de « vrais amis » Chinois, la notion d’ami étant ici très différente que la notre en Europe… Mais disons que la Suisse suscite toujours un grand intérêt parmi mes connaissances chinoises.

Pour faire au plus court avec toutes les questions posées, je résume la Suisse comme cela : Un pays propre, avec un air pur ; la plupart des habitants sont super polis et respectueux de l’autre ; une organisation administrative exemplaire ; des soins médicaux de pointe, on y trouve de tout à une proximité raisonnable ; une sécurité alimentaire sérieuse ; avec des prix élevés pour presque tout et 4 langues nationales -allemand, français, italien, romanche- ce qui renchérit le tout (dans tous les sens !) J’y retourne toujours avec une joie non dissimulée.

Ce que j’aime en Chine
En Chine, ce que j’apprécie particulièrement, c’est le shopping…. On peut dire que je suis un “fanatique” avec la facilité d’achat offerte sur Internet, au moyen d’un téléphone ou ordinateur, comment ne pas se plaire dans ce bain d’offre infinie, hein ? Je résiste rarement….. Je sais, pas bon pour le porte-monnaie, mais… Bref, c’est le rêve ici. Mon mandarin est rudimentaire, mais je fais mes courses en chinois. Je suis quelqu’un de très ouvert.

J’adore également les déplacement en scooter électrique, le paradis pour cette activité.

Ma langue maternelle
Depuis mon installation à Shanghai avec ma femme chinoise, avec qui je converse essentiellement en anglais, je n’ai pas eu vraiment l’occasion de parler français, ce qui pour un Suisse francophone est un peu frustrant. Mais depuis que je me suis inscrit sur le site et le groupe officiel Wechat « Chinefrancophonie » je peux enfin avoir de sympathiques échanges dans ma langue maternelle.

Fête nationale de la Suisse
Ce mercredi 1er août 2018, la Suisse célèbrera ses 727 d’existence (le Pacte de sa création à été signé en 1291). Que le temps passe… Les premier août de mon enfance furent les lampions en forme de lune souriante, soleil bien jaune et des boule rouges avec une croix blanche. Mais aussi les feux d’artifices illuminant les rives de Lausanne, où j’habite également lorsque j’y suis, depuis tout petit, et se reflétant jusque sur les bouteilles d’eau d’en face… Evian.

Vue sur la Savoie et Evian depuis mon balcon de Lausanne 

La Suisse et une belle métaphore de cultures diverses s’intégrant au magma helvétique, respectent la culture nationale, les traditions collectives, tout en gardant les identités (cantonales) locales, leurs langues, leur spécificité. C’est ce qui fait de la Suisse un pays particulier. Est-ce cela la raison de sa belle organisation que chacun respecte afin de ne pas tomber dans le chaos ? Probablement qu’en partie, il y a de cela.

Bon 1er août à la Suisse et aux amis Suisses !

Lien :
Une jeune Genevoise en Chine

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire