Interviews 访谈

Un petit bout du Sénégal dans le Hunan

Par 4 décembre 2017 Aucun commentaire

Bonjour aux amis francophones et Chinois. Je m’appelle Lamine SENE, j’ai 29ans. Je suis étudiant sénégalais et je fais un phd en business administration à Changsha dans la province du Hunan.

Je suis en Chine depuis 2013, car pour moi le choix de ce pays est surtout dû à sa place dans l’économie mondiale, mais aussi la possibilité d’apprendre et de parler deux langues comme l’anglais et le chinois.

Mon pays le Sénégal

Pour vous présenter un peu mon pays : Le Sénégal, terre de la Téranga est un pays en voie de développement avec de nombreux avantages offerts par la nature. Je suis natif de la région de Thies, le département de Mbour sur la petite côte de Saly. Saly est sans doute le lieu de villégiature le plus connu d’Afrique de l’Ouest. C’est une station balnéaire à 100%, comme il en existe tant d’autres ici.

Compte tenu de sa situation géographique et stabilité politique, le Sénégal fait partie des nations africaines les plus industrialisées avec la présence de multinationales qui sont majoritairement d’origine française et dans une moindre mesure américaine. Le secteur du tourisme est surtout développé sur le littoral avec de grands complexes hôteliers internationaux et des hôtels locaux de grande qualité. Bienvenue au Sénégal !

Les Sénégalais de Chine

La communauté sénégalaise en Chine est essentiellement représentée par des hommes d’affaires qui sont généralement basés à Guangzhou et à Yiwu, mais aussi une très forte communauté estudiantine éparpillée un peu partout dans les universités chinoises.

Je parle un peu chinois. Je continue l’apprentissage de cette langue et la meilleure manière d’apprendre est d’intégrer le pays d’accueil et se faire des amis Chinois.  Au quotidien, j’utilise aussi bien sûr le français -langue officielle au Sénégal- car il y a une importante communauté francophone présente dans l’Empire du Milieu.

L’équipe sénégalaise de Wuhan

La relation Chine-Afrique

Je pense que la relation Chine-Afrique va bon train mais il reste encore beaucoup de choses à améliorer dans les deux parties. C’est à nous fils africains de promouvoir la destination Afrique et tenter d’enlever les amalgames que nos amis Chinois ont tendance à avoir de notre cher continent.

L’image de l’Afrique dépend surtout de nous qui vivons ici en Chine, et la préserver et ou l’embellir est notre devoir.

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire