Interviews 访谈

Un médecin congolais en Chine

Par 4 décembre 2017 Aucun commentaire
Cet article est disponible en chinois traduit par 这篇文章也有中文版本, 法译中Emilie

Rétrospective – En ce vendredi 30 juin 2017, pour marquer le 57e anniversaire de l’indépendance de la République Démocratique du Congo (RDC), nous recevons un étudiant Congolais qui suit en Chine un master en Gynécologie & Obstétrique

Bonjour à tous, je suis le Dr Pongi Mpaka Jackson, médecin congolais inscrit au tableau de l’ordre des médecins du Congo. Actuellement, je suis en Chine en formation en faisant un Master en Gynécologie & Obstétrique à l’Université médicale de Chongqing (CQMU) qui d’ailleurs touche à sa fin. J’ai 39 ans, marié et père de deux garçons.

Je suis originaire du Congo central, ex bas Congo, mais je suis né et grandi à Kinshasa (anciennement appelée Léopoldville) la capitale de la République Démocratique du Congo. C’est une grande métropole d’une superficie de 9965 km2 et d’une population estimée à 12000 habitants, et considérée aujourd’hui comme la plus grande ville francophone du monde.

Le milieu médical en Chine

Je suis un médecin évoluant en Gynécologie Obstétrique, j’aime ma spécialité et les Chinois ont un grand respect pour ce travail. La Chine se développe sur le plan médical en offrant un environnement de travail adéquat pour les pratiquants. Les infrastructures sont de taille conséquente et les équipements modernes.

Les nouvelles technologies sont omniprésentes ici, une bonne appréciation, il faut le souligner. La Chine mixte sa médecine traditionnelle chinoise à la médecine moderne, c’est un grand progrès !

Chine- République Démocratique du Congo

J’ai pu saisir l’occasion de venir en Chine, profitant d’une bourse d’étude de coopération entre nos deux pays. Une fois diplômé, je compte rentrer au pays pour mettre en pratique l’expérience acquise en Chine au service de la nation congolaise.

J’aime la Chine et son peuple, ils ont un esprit de travail et un respect des traditions. J’aime la nourriture chinoise, c’est un formidable pays bien avec beaucoup de potentiel culturel.

En tant que Congolais résidant en Chine, nous expliquons souvent  à nos amis Chinois que la RDC est un don de Dieu et un paradis sur terre, par sa richesse et son potentiel incroyable. Le sol et le sous-sol congolais regorgeant de matières premières et minerais.

Le Congo Kinshasa a le deuxième fleuve (fleuve Congo) le plus long du monde après l’Amazonie, et la deuxième plus grande forêt (équatoriale) de la planète juste après l’Amazonie. La RDC abrite plusieurs espèces rares dans le monde, comme l’okapi véritable symbole qu’on ne trouve qu’au Congo.

Nous nous retrouvons au centre de la nouvelle technologie, parce que la matière première pour la fabrication de nos téléphones, ordinateurs portables, pc, téléviseurs, se trouve au Congo. Mais, hélas, nous ne manquons pas de dresser un tableau sombre de notre pays qui est compté parmi les nations les plus pauvres au monde, un pays déchiré par des guerres armées interminables, et instable sur le plan économique.

Vendredi 30 juin 2017 

Le 30 juin est un grand jour pour le peuple congolais et l’Afrique en générale, cette journée est le symbole de la liberté, l’épanouissement et de l’évolution des Congolais, malheureusement, après 57 ans, la RDC reste encore dans une étape embryonnaire, incapable d’être dans le concert des grands.

Un message pour tout les Congolais : Nous devons aimer notre pays et nous mobiliser pour avancer. Nous devons avoir une conscience tournée vers le futur. Vive le 30 juin, vive l’indépendance, vive le Congo libre et vive le Congo prospère.

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire