Chine 相约中国

Pékin, Shanghai : les étudiants étrangers pourront travailler en Chine !

Cet article est disponible en chinois traduit par 这篇文章也有中文版本, 法译中:Cécilia

La Chine va autoriser les étudiants internationaux des universités chinoises à travailler à temps partiel, ou suivre des stages au cours de leurs études afin de rendre le système éducatif supérieur plus attractif, a déclaré le ministère de l’Education dans un communiqué adressé début août au China Daily.

Le gouvernement a introduit un certain nombre de projets pilotes permettant aux étudiants étrangers de Beijing et de Shanghai d’occuper des emplois à temps partiel ou d’effectuer des stages hors campus, à condition d’avoir l’approbation des établissements universitaires et des autorités administratives.

En 2015, la municipalité de Shanghai avait mis en place une politique pilote permettant aux diplômés d’une université chinoise d’accepter des stages ou de créer leur propre entreprise dans la Zone franche de Zhangjiang (après l’obtention du diplôme).

Un an plus tard, la ville donnait la possibilité aux étudiants internationaux de pouvoir créer une entreprise dans cette zone pendant leurs études.

Toujours en 2016, le ministère de la Sécurité publique a mis en œuvre de nouvelles politiques pour permettre aux étudiants étrangers recommandés par leurs universités d’accueil à Beijing de travailler à temps partiel avec des entreprises du parc scientifique de Zhongguancun ou de s’impliquer dans l’entrepreneuriat. Obtenant alors une annotation spéciale sur leur visa d’étudiant.

Début 2017, le gouvernement central a mis en place un programme à destination des titulaires d’un diplôme de troisième cycle ou ayant fréquenté de “prestigieuses” universités pour obtenir un permis de travail chinois après l’obtention de leur diplôme.

Auparavant, les étudiants internationaux devaient justifier d’au moins deux ans d’expérience professionnelle hors de Chine avant de pouvoir demander un visa de travail.

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire