Les enfants et la Chine 儿童看中国

Pékin et ses journalistes en herbe (2)

Cet article est disponible en chinois 这篇文章也有中文版本

Chinefrancophonie en collaboration avec l’association Zéro vous présente la suite de l’atelier “Les journalistes et les réalisateurs en herbe”, où chaque enfant a l’occasion de s’exprimer librement et spontanément.

Ces ateliers sont adaptés aux différentes tranches d’âge et sont proposés aux petits et aux adolescents. Ils sont réalisés avec des groupes au maximum d’une quinzaine d’ enfants afin que chacun y trouve sa place pour s’exprimer et profiter pleinement de ces moments uniques et particuliers.

Aujourd’hui, j’ai eu mon cours d’anglais et notre professeur nous a demandé : « Comment dire une vache en anglais ? ».
Je me suis tout de suite rappelée ce que nous a enseigné Liu Yang au sujet des vaches et des fromages. J’ai donc répondu ‘cow’ et j’ai pu faire une phrase avec le mot ‘vache’. J’ai, en effet, participé à l’activité des jeunes journalistes en herbe où j’ai interviewé le fromager de Pékin Liu Yang qui a notamment été nommé « Chevalier » par la Commanderie du fromage de France.

Il a beaucoup de talent et je suis ravie d’avoir pu l’interviewer et goûter ses fromages. Mais s’il est « Chevalier », pourquoi est il venu sans son cheval ? Il est grand et j’ai seulement vu ses bras et ses doigts fins. J’ai compris que ses meilleurs fromages sont fabriqués par ses beaux doigts…

J’ai goûté deux sortes de fromages : le premier qui a le goût de champignon et l’autre de poisson un peu salé. Liu Yang a nommé sa boutique et son restaurant BULE (même prononciation que le mot ‘mécontent’ en chinois). Pourquoi BULE ? De mon côté je suis si contente de découvrir ces histoires si intéressantes.

Liu Yang nous invitera à nouveau dans son restaurant pour déguster deux autres types de nourriture : la nourriture de l’esprit et celle matérielle. J’espère très vite pouvoir remanger du fromage.
Guanzhu Yanlang, journaliste en herbe

Ma fille qui au départ n’aimait pas le fromage, en est tombée amoureuse, après avoir participé à l’activité organisée chez le Fromager de Pékin.
Depuis, je prépare souvent des fromages. Grâce à leurs qualités bénéfiques pour nos dents et son onctuosité, nous n’avons plus besoin de cure-dent ! De plus, quel soulagement de voir sa dent repousser au bout de 6 mois !
Grâce aux connaissances transmises par Liu Yang, les enfants apprennent dès le plus jeune âge le processus de la fabrication et des bienfaits du fromage.
Maman de Guanzhu Yanlang

“Manger du fromage, c’est une bonne habitude”, et je pense que c’est le meilleur moyen de faire connaître la culture des fromages aux parents et aux enfants à travers ce genre d’activités.
Liu Yang, le Fromager de Pékin

Lien:
Pékin et ses journalistes en herbe (1)

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire