Chine 相约中国Vos contributions 投稿

Le jour de Qingming, la Chine fête ses morts

Cet article est disponible en chinois traduit par Fei 这篇文章也有中文版本, 法译中Fei
(Une contribution de Fei)  Aujourd’hui, ma mère est partie de Canton pour Shanghai. Avec d’autres proches, elle va préparer le nécessaire pour l’entretien des tombes de mes grands-parents. Ce vendredi 5 avril marque cette année le Jour des morts (le Jour de Qingming ou encore la fête du nettoyage des tombes).

Petite, je n’éprouvais pas de grands sentiments pour cette journée. Ma famille vit à Canton, nos proches habitent à Shanghai. En raison de la distance du trajet, contrairement à mes camarades de classe, je n’allais pas souvent voir les tombes de mes ancêtres se trouvant à Shanghai.

Ma notion du jour des morts s’arrêtait au poème du poète Du Mu. A l’époque, je le comprenais à peine :

Le jour de Qingming (Dynastie Tang, Du Mu)
La pluie tombe sans cesse,
Les passagers ont l’âme brisée.
Où peut-on prendre un verre ?
Le jeune berger pointe son doigt,
vers le village rempli des fleurs d’abricotiers.

J’ai réellement compris ces mots à la mort de ma grand-mère. Subitement, cette journée est devenue un jour important pour me souvenir de ma grand-mère. Et cette année, je vais lire non seulement lire ce poème à mes enfants, mais je vais aussi leur raconter l’histoire de ce jour.

La période de Qingming :
Nos ancêtres divisaient l’année solaire en 24 périodes marquant les semailles et moissons. Qingming est l’une de ces 24 périodes. Avec l’arrivée de Qingming, la température augmente, la pluie abonde, ce sont les moissons.
Sentimentaux, nos ancêtres ont fait preuve d’une grande sagesse en choisissant cette période. Nos chers disparus nous manquent. Ne pouvant les oublier, on a besoin d’exprimer nos condoléances. Cependant, la tête bien sur les épaules, on ne veut pas laisser cette peine nous envahir. Heureusement les semailles nous font penser à la naissance des nouvelles choses. Le passé devient une mémoire, la vie continue, on ne peut qu’avancer en regardant ce qui est devant nous.

Origine de Qingming :
Pendant la période de Chunqiu, Li Ji, la concubine de Xian Dejin (Seigneur du Royaume Jin), a fait tuer Shen Sheng, le fils héritier, afin que son propre fils puisse devenir Seigneur à son tour. Sur le chemin de la fuite, Chong Er, le frère cadet de Shen Sheng s’évanouit gagné par la faim. JIE Zitui, son ministre qui l’accompagnait coupa un morceau de chair de sa cuisse, et la cuisina pour lui donner à manger.

Par la suite, quand Chong Er (JIN Wengong) devint seigneur, il oublia la bonté de Jie Zitui. Déçu, ce dernier abandonna sa fonction de ministre et se retira dans la montagne. Quand Chong Er se souvenu de ce qu’avait fait cet homme pour lui, ce dernier ne voulait plus le voir. Jin Wengong mis alors le feu à la montagne pour qu’il sorte. Cependant, Jie Zitui ne sortit pas et mourut.
Peu après, on découvrit son corps à côté d’un saule brulé avec un poème « Je ne suis point peiné d’être décédé, j’espère que vous dirigiez votre pays sagement et justement. »
Afin de rendre lui hommage le jour où il est décédé, Jin Wengong décida que cette journée symbolique serait « Jour de Hanshi » où nous ne mangeons que des repas froids. Le feu est également interdit.

L’année suivante, quand Jin Wengong se rendit sur les lieux où Jie Zitui mourut, il vit avec surprise que le saule brûlé avait repoussé, et pensa que cela signifiait que Jie Zitui lui avait pardonné. Très ému, il décida que ce jour serait désormais « le Jour des Morts », pour se rappeler la bonté de Jie Zitui.
Depuis, Jin Wengong respecta les derniers mots du défunt. Ainsi, le royaume fut bien dirigé. Chaque année, à l’occasion du Jour des morts, on met des branches de saule autour de la maison pour rendre hommage à Jie Zitui.

Enfin, ce jour devint le Jour des Morts où on rend hommage aux personnes décédées. On doute bien sûr de la réalité de cette histoire, cependant, savoir remercier est une qualité incontestable.

Pour résumer, pendant le Jour des Morts, nous remercions ceux et celles qui nous ont aidés. En même temps, nous souhaitons que nos enfants nous imitent.

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire