La Chine sac au dos 背包游中国

Episode 35 : Aux confins du Tibet (西藏) Partie 4 : Sichuan (四川)

Par 2 décembre 2017 Aucun commentaire

De Zhongzan (中咱乡) à Batang (巴塘) et Litang (里塘)  – Sichuan (四川) – Octobre 2013.

– Mercredi 12 octobre 2013 : De Zhongzan (中咱乡) à Batang (巴塘)

Il y a 130 kilomètres, plein nord ouest, de Zhongzan à Batang. Un bus public pour 50 yuans les couvre en 4 heures. Départ à 8h30 sous un beau soleil et quelques minutes plus tard, le bus est bloqué par un troupeau de vaches ! La route est étroite, les véhicules se gênent, concert de klaxon, mais tout cela se passe dans une très bonne humeur.

Partis de près de 2800 m, nous atteindrons le Yangtse, ou plutôt le “Jinsha Jiang(金 沙 江)” une heure plus tard et à 2240m. C’est dire si la route qui suit un petit affluent est sinueuse et encaissée. (C’est à Yibin (宜宾) au sud du Sichuan (四川)  que le Jinsha-Jiang reçoit le Min-Jiang (岷江) et prend le nom de Chang-Jiang (长江) ou Yangtse Jiang).

En face de nous, la Province Autonome du Tibet. Le Yangtse sert de frontière symbolique. La petite route que nous prenons ne la quittera plus jusqu’à rejoindre la Grande Route Nationale N-318 qui relie Chengdu à Lhassa. Notre route se faufile en remontant le fleuve à travers des gorges étroites. Plus haut sur l’autre rive de jolis villages Tibétains se dorent au soleil. On ne se lasse pas de ces magnifiques maisons Tibétaines avec leurs structures bois, leurs murs peints en blanc et leurs fenêtres finement décorées.

A 11h30 nous rejoignons la N-318 au village frontière et à 12h30 nous atteignons Batang (巴塘) sous un ciel profondément bleu. Mais le fond de l’air frais rappelle que nous sommes en octobre et à 2520 m !

Batang manque un peu de charme. On sent la ville champignon! Ici les prix montent. Trouver un hôtel propre demande du temps (toujours visiter les chambres avant de se décider) Pour 260 yuans, on monte d’un cran mais quel hôtel : “Tian di ji xiang hua yuan jiu dian (天地吉祥花园酒店)” soit littéralement : hôtel du ciel, de la terre, du bonheur, du jardin : un vrai programme idyllique.

Vaches et circulation – Maison tibétaine- Le Jingsha Jiang – Route Chengdu/Lhassa.

 

– Jeudi 13 octobre 2013: une journée de repos et de visites à Batang (巴塘)

Le centre ville est banal mais on y a fait des rencontres sympathiques, des découvertes intéressantes et la campagne alentour est des plus captivante. Aucun regret pour ce jour d’arrêt, au contraire.

En ville, c’est d’abord une chèvre qui nous salue de bon matin. Puis nous sommes sollicités par une femme, une Nonne mendiante qui nous caresse les oreilles avec son moulin à prière. Il y a beaucoup de moines mendiants et nous n’en avions pas l’habitude! Un peu plus loin un ancien temple avec ses moulins à prière rotatifs nous intrigue : une très belle stèle de pierre explique en chinois et en tibétain une longue et vielle histoire: il s’agit du “Kang Ning si (康宁寺)”, “Temple de la santé et de la paix”. Une copie d’un temple de Lhassa qui aurait reçu la visite du 5ème Dalai Lama (1617-1682)  en 1659. A son apogée s’y trouvaient 1800 moines ; il en resterait 320.

La campagne est ocre ce qui donne des monuments et des maisons riches en couleur. Beaucoup de points d’interrogation ! Que signifient ces trois fours auprès d’une belle demeure ou ce serpent sifflant au pied d’un chorten ?

Quant aux fermes rencontrées en campagne, elles donnent à rêver comme celle-ci avec son toit de foin. Difficile de tout décrire ; n’hésitez pas, sortez des centres villes parcourez ces campagnes ; elles sont envoutantes.

Et pour couronner le tout un dîner royal : La rou tu dou pian (腊肉土豆片). Un régal.

Nonne mendiante – La stèle sino-tibétaine – Les brules ordures – Serpent tibétain

– Vendredi 14 octobre 2013: de Batang (巴塘)   à Litang (理塘)  – Visite du grand temple de Litang

Départ du bus à 8h15 de Batang ; 60 yuans, de l’ordre de 150 kms et nous serons à Litang (理塘)  à 11h45. C’est un beau parcours sur le plateau tibétain. Plus de vallées encaissées mais des ondulations avec quand même un col à 4445 m. Le bus sur la N-318 avale tout cela sans problème. Cela nous laisse le temps d’admirer ces étendues immenses et les troupeaux de Yacks à l’infini; par contre, très peu d’être humains en vue. Il y en a certainement, au moins des “gardiens” comme en témoigne cette tente plantée au milieu de nulle part.

Ferme tibétaine près de Batang – Vallée et montagne Himalayenne- Les Yaks – La tente du Gardien

C’est la troisième fois que je passe à Litang (la Capitale du cheval Tibétain) mais pour la première fois avec une température positive: 20° au soleil, un vrai plaisir. Nous trouvons à 200 yuans un hôtel correct près de la gare routière. (Hua yuan binguan (花园宾馆) – “Garden Hôtel” : c’est écrit en anglais)

Vite profitons de ce beau temps pour visiter le temple immense qui surplombe la ville. Pour les sportifs, je recommande la course avec les Tibétains en prière le long des 3 km de moulins à prière qui encerclent le Monastère. Nous y avons bien ri et fait des séances photos avec des pèlerins enchantés et souriant de plaisir. Dans le temple, un vieux moine nous prend en charge. Nous avons droit à la visite des chambres de deux Dalai-Lamas et du 10ème Panchen-Lama. Dans la cour centrale, c’est l’heure du dîner ; rien de plus frugal les jeunes moinillons, tout sourire, nous montrent leur deux Mantou (pain chinois 馒头)  au menu du soir.

Litang : Chemin des tambours – Rencontre de pèlerins – le Monastère – Le dîner des moines – Le mantou

Décontraction, sourire, joie de vivre : quelle sérénité et quel accueil! Je suis allé six fois sur le plateau Tibétain, j’y ai vécu plus de deux mois que ce soit au Yunnan, au Sichuan, au Qinghai, au pied de l’Everest au nord de Lhassa. J’en reviens toujours avec le même enthousiasme : vive le toit du monde ! (voir les rubriques: 2-3-4-9-16-17-18-19-23-33-34-35-36)

Nous avons terminé ce périple en 2 jours de voyage bus classique de Litang à Chengdu via Kangding. J’ai déjà évoqué ce parcours en rubrique :  19 –  Voyage au Pays du Kham (康巴), épisode 3: de Litang (理塘) à Chengdu (成都)  via Kangding (康定)

Dominique Renaut  Août 2016

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire