Les mots qu'il faut 法文教学咬文嚼字栏目

(7) De la sémantique et des bêtes à cornes

Par 10 décembre 2017 Aucun commentaire

Avant l’apparition de l’adverbe vachement (voir leçon 6), la vache avait déjà fait l’objet d’un détournement sémantique. L’argot parisien, dès 1879, dans le sillage de la Commune (1871), désignera sous ce terme les représentants de la force publique, plus précisément les agents de police qui avaient droit en outre à plusieurs noms d’oiseaux tels que “les hirondelles” (ils portaient alors une pèlerine noire) et “les poulets”.

Pour ce qui est de la vache, il faut sans doute chercher l’origine de cette transposition aux coups de sabots reçus, sans prévenir, par des générations de paysans à l’étable ou au pré. C’est le fameux coup de pied en vache, que le langage populaire a jugé comparable donc au coup de matraque du policier. Tous deux laissent, manifestement, des traces douloureuses et durables.

L’adjectif utilisé désigne donc quelqu’un de méchant, de vicieux (“il a été vache avec moi”) ou, par antiphrase, quelque chose de beau, d’étonnant (“une vache de belle maison”).

Dans la même veine se situe la transposition du nom commun vacherie (étable à vaches) à tout acte ou situation détestable: “Il m’a fait une belle vacherie”. “Quelle vacherie de temps !”.

Les expressions familières formées à partir du mot vache sont assez nombreuses en français. Citons-en quelques-unes : “Faire un coup en vache” (voir plus haut), “C’est une vraie peau de vache” (une personne dure, sans pitié), “Pleurer comme une vache”(Rabelais), “Manger de la vache enragée”(vivre d’expédients), “Etre pris pour une vache à lait”(être exploité), “Retrouver le plancher des vaches”(la terre ferme, dans le vocabulaire des marins et des aviateurs, notamment), “Traverser une période de vaches maigres”(précarité, récession).

Leçon 7
Dire et écrire :

Évitons de parler français comme une vache espagnole. (1)

………………………………………………………………………
(1) On peut dire aussi « comme un Basque espagnol », plus logique sur le plan sémantique.

Voir la leçon 6, la vache a beaucoup inspiré le vocabulaire français

Publié le 8 novembre 2010

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire