La Chine sac au dos 背包游中国

Epilogue : La Chine sac au dos – 背包游中国

Par 2 décembre 2017 Aucun commentaire

Cette nouvelle rubrique s’adresse à tous ceux qui s’intéressent de près ou de loin, non seulement aux grands sites classiques de la Chine mais à tout ce que l’on peut voir, sentir, ressentir quand on parcourt un pays en toute liberté et sans se presser.

J’ai la chance de pouvoir le faire, ne travaillant plus et étant fasciné par ce pays.
Cette envie m’est venue alors que je travaillais encore. Il se trouve que pour des raisons professionnelles, j’ai dû dans les années 90 me rendre plusieurs fois à la foire internationale de Canton. Un peu aventurier, je me suis permis de rejoindre Canton depuis Hong-Kong via Macau. Ce devait être en 1994. Macau alors Portugaise était un point de transit important pour les produits dits “made in Macau”.
Je ne vous dis pas : quelle aventure ! Il y avait alors deux couloirs longs de 500 mètres pour passer de Macau à Zhuhaï. Le premier était dédié aux ouvriers chinois qui faisaient la navette entre ces deux villes. Le second, désert, était réservé aux imprudents qui s’aventuraient à passer à pied, très peu en fait. Seul, 500 mètres cela paraît plutôt long. Mais là n’est pas le problème. Arrivé à Zhuhaï, tampons de la police OK sur le passeport, c’est là que cela se corsait. Pas une indication en anglais et naturellement la gare routière signalée sur mon Lonely Planet n’était plus là…. On se sent vraiment idiot quand on ne comprend rien. C’est finalement dans un hôtel que j’ai trouvé une charmante hôtesse qui parlait anglais et m’a mis dans un bon bus pour Canton. Ouf…

Il y a deux réactions possibles à ce genre de situation :
– Soit on se jure de ne plus remettre les pieds seul dans le pays…
– Soit on se dit qu’il faut apprendre à se débrouiller seul. C’est ce que j’ai décidé.

Et voilà pourquoi en 2005 j’ai connu Olivier, le créateur du site “Chine et Francophonie” alors que tous deux nous suivions des cours de chinois à l’université “Zhong Yang Caï Jing Da Xue” de Pékin. Quatre mois de cours ont été suffisants pour me permettre de me débrouiller seul dans n’importe quelle situation en Chine et j’en ai bien profité depuis. Ce sont ces expériences répétées chaque année que je vous propose de partager sur cette page tous les 15 jours et c’est un grand plaisir pour moi de participer à l’aventure du Forum Chine et Francophonie.

Aujourd’hui je vous parlerai brièvement des plus de la Chine pour ce type de voyage
“sac au Dos”.

– Le sac à dos, tous les voyageurs indépendants le savent, vous donne une grande liberté
– La Chine est un pays sûr et c’est très réconfortant.
– Le contact avec la population est très facile : on partage souvent les mêmes moyens de transport.
– Le peuple chinois est très accueillant.
– Il y a des moyens de transport en commun partout. Au bord d’une route, on n’attend jamais longtemps. Mais c’est toujours payant. Pas question de faire du stop.
– On ne reste jamais en rade. Il y a toujours quelqu’un prêt à vous aider à trouver une solution et il la trouve.
– Le peuple chinois est gai et a beaucoup d’humour. Naturellement quand on parle on provoque souvent l’hilarité mais c’est une ouverture à l’autre.
– La vie n’est pas chère du tout, en particulier les transports.
– On n’a pas besoin de charger trop son bagage. On trouve tout et partout en Chine (Les Chinois voyagent eux-mêmes avec très peu de bagages)
– On peut aller pratiquement partout. En 6 ans, on m’a demandé une fois mes papiers dans un car et ç’était près de la frontière birmane, réputée pour ses trafics potentiels.
– On peut faire à l’occasion, ce que j’aime particulièrement, des randonnées d’un village à l’autre à travers des campagnes magnifiques, en particulier chez les minorités du sud.

A venir prochainement : Yunnan : treks au pays des Trois Rivières Parallèles
La première photo de la chronique à été prise au dessus de Shidou Sheng, le Village de Pierre qui lui-même domine le Yangste.

Domi

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire