Les mots qu'il faut 法文教学咬文嚼字栏目

(43) Latin de cuisine sauce ravigote

Par 10 décembre 2017 Aucun commentaire

Faire découvrir à des hôtes étrangers les usages et recettes culinaires de son pays donne tout son sens au mot convivialité. Un partage fait d’attention, de surprise, de bonne humeur. La sapidité (du latin sapidus) antonyme d’insipidité, libère les papilles et brise la glace. Dans l’expression faire bonne chère, le mot chère (qui n’a rien à voir avec chair) vient du latin cara (en grec, kara) qui signifie tête, visage. Aux siècles précédents, faire bonne chère à quelqu’un, c’était lui réserver bon accueil, lui sourire, lui proposer de quoi se restaurer ou se désaltérer. Un glissement sémantique s’est opéré avec le temps. Faire bonne chère, de nos jours, c’est essentiellement faire un bon repas. Mais c’est, à l’occasion, montrer une mine réjouie à ses commensaux (1).

Dans la langue de Bacchus, gaster, gastros, c’est le ventre, l’estomac. Et l’on peut avancer, d’expérience, que le simple fait de satisfaire cet organe digestif en aliments solides et liquides, riches en saveurs, facilite l’apparition de ces signes de détente. A table, les masques tombent. Les visages parlent. Brillat-Savarin, dans sa Physiologie du goût (1824), illustre recueil de « méditations de gastronomie transcendante », écrit : « Dis-moi ce que tu manges, je te dirai ce que tu es ».

En cuisine, c’est une autre paire de manches. Comme le piano, c’est un art qui exige de la concentration, de la précision, du doigté, de l’imagination. Le chef émince, décortique, écale, pèle, équeute, hache, pile, trousse, barde, lie, ficelle, farine, fait revenir, bat en neige, flambe, fricote, assaisonne, mitonne. Il ne s’esclaffe que rarement.

D’où il ressort que si la gastronomie n’est pas la chose du monde la mieux partagée, il est bon pour les sens et l’esprit de goûter aux corps sapides (3) des cinq continents. C’est une façon de voyager qui permet d’apprécier sensuellement l’infinie richesse de nos différences.

Leçon 43
Dire et écrire :
Victime d’une entorse, il dégustait ses pieds paquets (3) avec une tête de six pieds de long.

………………………………
(1) Du latin mensa qui signifie table. Un commensal désigne la personne qui partage votre table. Petite nuance avec convive, lequel est invité. Le commensal, pas nécessairement.

(2) L’expression est de Brillat-Savarin et désigne ces aliments qui sollicitent le sens du goût.

(3) Recette provençale (Marseille et Sisteron) : il s’agit de tripes de mouton farcies au petit salé et au persil accompagnées de pieds de mouton en sauce (au moins 10 heures de cuisson).

Publié le 26 octobre 2013

×Scanner pour partager sur WeChat

Laisser un commentaire